Appellations du traducteur assermenté

Traducteur assermenté ou juré ou encore agréé … ?

            Le traducteur assermenté a plusieurs appellations dans les différents pays francophones. Parmi lesquelles on cite principalement les suivantes :

  • Traducteur expert assermenté (France)
  • Traducteur-juré (Belgique, Suisse…)
  • Traducteur agréé (Canada)
  • Traducteur officiel
  • Traducteur certifié
  • Traducteur accrédité
  • Expert traducteur
  • Traducteur habilité par des autorités officielles

Toutes ces appellations désignent le traducteur qui a prêté serment devant la juridiction dans le ressort de laquelle il exercera ses fonctions en sa qualité d’auxiliaire de justice. La traduction émanant d’un traducteur assermenté est reconnue et accréditée par les autorités compétentes de son pays et fait foi à l’étranger notamment après apostille.

Cette traduction est particulièrement requise dans les cas des dossiers de visa où l’on doit certifier l’exactitude de la traduction de chaque document notamment dans les dossiers de visa de long séjour (études, regroupement familial…) et dans le cas où elle sera examinée par un juge saisi d’une affaire.

Pour reconnaitre la traduction établie par un traducteur assermenté étranger, le document traduit doit être légalisé par les ministères compétents du pays où la traduction a été faite. Il s’agit, dans la plupart des cas, du Ministère de la Justice et du Ministère des Affaires étrangères. Puis, il doit être déposé au consulat pour légalisation avant de le présenter ou de l’envoyer à l’étranger.

Les listes de traducteurs assermentés sont fixés par les autorités compétentes de chaque pays. En Tunisie par exemple, la liste de traducteurs et interprètes assermentés est affichée au siège du Ministère de la Justice et est publiée dans son site web officiel.

En France, le site web de l’annuaire des traducteurs assermentés de France affiche les listes de ceux-ci selon les données officielles du Ministère de la Justice.

Au canada, le site web du Conseil des traducteurs, terminologues et interprètes du Canada publie les listes des traducteurs agréés par leurs associations provinciales respectives.

En suisse, le site web de l’Association suisse des traducteurs-jurés affiche la liste des traductions habilités à effectuer des traductions nécessitant une certification de conformité attestée par l’apposition d’un sceau portant les armoiries de l’État.

En conclusion, seuls les traducteurs qualifiés par les autorités officielles compétentes peuvent prétendre au titre de traducteur assermenté après avoir passé par une procédure de sélection stricte et prêté serment généralement devant la cour d’appel de la circonscription de leurs lieux d’exercice.  Pour être certain d’avoir opté pour un traducteur assermenté, vous n’avez qu’à vous référez aux listes publiées par les autorités officielles de chaque pays.