Journée d’études internationale, mars 2017: La traduction des textes politiques de J.-J. Rousseau en Asie (mondes arabe et turc inclus)

Source: fabula.org

 

La traduction des textes politiques de J.-J. Rousseau en Asie (mondes arabe et turc inclus) :

quelles réinventions pour quels enjeux ? (Bordeaux)

 

Journée d’études internationale, mars 2017, Université Bordeaux Montaigne

Organisateur : Eddy Dufourmont (Sciences Philosophie Humanités, EA4574)

 

La traduction des textes politiques de Jean-Jacques Rousseau en Asie (mondes arabe et turc inclus) :

quelles réinventions pour quels enjeux ?

 

Argumentaire

 Si l’œuvre de Jean-Jacques Rousseau et son apport à la démocratie et à l’autonomie de l’individu sont connus aujourd’hui en Asie, continent qui fait l’objet en lui-même d’un intérêt croissant, il n’en est pas de même pour l’histoire de sa réception, plus précisément de sa traduction. L’existence des traductions de l’œuvre du Citoyen de Genève est souvent considérée comme une étape majeure dans l’accession de à la modernité politique dans les différents pays asiatiques, comme l’illustre celle du Contrat social au Japon (dès 1882-3) et en Chine (1898, 1904). Mais peu de recherches se sont penchées sur les traductions elles-mêmes, en ce qui concerne les langues extra-européennes.

 Or le phénomène de la traduction relève du transfert culturel, tel que l’a défini Michel Espagne. Il écrit en effet : « Tout passage d’un objet culturel d’un contexte dans un autre a pour conséquence une transformation de son sens, une dynamique de resémantisation, qu’on ne peut pleinement reconnaître qu’en tenant compte des vecteurs historiques du passage ». L’ambition de la journée d’études est donc de lancer une réflexion nouvelle sur le phénomène de la traduction, en prenant pour cas d’études Rousseau et ses textes à dimension politique. L’effort se portera sur la traduction même des textes et des notions qu’ils portent, dans une comparaison entre le texte en langue-source (texte en français de Rousseau ou traduction) et le texte en langue-cible. Dans quelle mesure peut-on parler de réinvention du Contrat social ou encore des deux discours ? Quels sont les mécanismes de ces traductions et quels en ont été les enjeux à l’époque de leur publication ?

 L’enjeu sera de contribuer à une meilleure connaissance de ce que Pierre Bourdieu nommait la circulation internationale des idées, en discutant les enjeux ainsi que les similitudes et différences dans la traduction. Puisqu’il s’agit de l’Asie au sens de continent, l’éventail des langues envisagé sera large : il s’agira de mobiliser autant les spécialistes de la Chine, de Corée ou du Japon que ceux des monde arabe et turc, ou encore ceux d’Asie du Sud et d’Asie du Sud-Est.

Modalités de participation

 La journée d’études se déroulera à l’Université Bordeaux Montaigne. Une publication des travaux sera envisagée pour 2018.

 Toute personne intéressée est priée d’adresser, jusqu’au 1er octobre 2016,  une proposition de communication (titre et résumé de 2000 signes) ainsi qu’une brève notice biographique à l’adresse suivante : Eddy.Dufourmont@u-bordeaux-montaigne.fr. Une réponse, après sélection, sera donnée le 1er novembre.

 L’inscription à la journée est gratuite. Les frais de transport et d’hébergement seront à la charge des candidatures retenues.

Responsable :

Eddy Dufourmont

Adresse

Bordeaux